OUROS
OUROS

OUROS et les rééducations

Abordons maintenant le versant rééducatif de OUROS, le plus utilisé de nos jours. La méthode intéresse les psychomotriciens surtout pour réduire les dysgraphies et aussi les orthophonistes qui la pratiquent généralement, comme une méthode complémentaire, face aux troubles du langage oral et écrit et aux dyscalculies. Détaillons un peu.

 

OUROS et les troubles de la parole (dyslalies)

Parler suppose réunies un certain nombre de conditions : d’abord la compréhension, ensuite une audition suffisante même si l’on peut apprendre à lire à des enfants sourds démutisés, la reproduction des sons de la parole (donc des organes phonateurs intacts dans leur morphologie et motricité), enfin le désir de communiquer et de s‘exprimer.
En conséquence, OUROS complète remarquablement le travail des orthophonistes pour déjà 3 ensembles de troubles de la parole : les retards simples de langage, les troubles d’articulation et les bégaiements.
Dans le cas des retards simples dus à des causes diverses, OUROS entraîne de nettes améliorations grâce à son aspect ludique et psychomoteur rééquilibrant.
Face aux troubles d’articulation (dysarthries), outre l’atteinte des organes phonateurs, on note souvent une déficience motrice globale, parfaitement traitée par OUROS.
Quant aux enfants bègues, ils se présentent souvent comme des incoordonnés moteurs, inhibés, paratoniques et au contrôle respiratoire défectueux.

 

OUROS et les troubles du langage écrit

Etudiée sur le plan neurologique et psychologique, la dyslexie relève autant de problèmes langagiers que psychomoteurs c’est-à-dire de tous les déterminants étudiés jusque-là, à savoir le schéma corporel, la latéralité, l’orientation et la structuration spatio-temporelles. Presque systématiquement on relève chez les enfants atteints de troubles du langage écrit : des ambiguïtés dans les formes, dans les positions relatives des choses entre elles et par rapport à soi, une instabilité dans l’orientation de ces formes et dans leur direction entraînant une ambiguïté dans leur signification et leur sens, une incertitude du Moi, une quête incessante de repères, une adhérence aux perceptions, une ambivalence affective et enfin une maladresse motrice.

Incapable de maîtriser l’espace, le dyslexique ne peut trouver la bonne distance. Il ne peut changer de point de vue, d’orientation sans être aussitôt désorienté. Au contraire il lui faut sans cesse se réorienter en fonction de repères fluctuants.
Incapable d’analyser au niveau de l’espace-temps, ou bien il globalise et alors devine, juxtapose, répète, anticipe (d’où les lettres ajoutées ou omises, inversées, les mots déformés,...) ou, incapable au contraire de percevoir un ensemble, il s’englue dans un détail, sépare maladroitement et l’effet devient le même. Des éléments sont ajoutés ou oubliés ou déformés.
Dans ce domaine OUROS fait merveille car, outre son aspect rééducatif sur les plans énumérés, elle constitue une véritable thérapie pour ces enfants que les échecs ont transformé en inadaptés scolaires présentant de façon réactionnelle, soit de l’agressivité, de la violence puis la délinquance, soit le repli sur soi, avec sentiments de culpabilité, d’angoisse et d’abandon.


Même genre de problèmes pour les enfants dysorthographiques qui n’ont pu accéder à une représentation correcte de soi et à une orientation spatio-temporelle aisée, au bon moment. OUROS permet de rattraper les retards et les manques.

 

OUROS et les dyscalculiques

Souvent se retrouvent dans ce groupe les dyslexiques car on relève chez eux :

  • des difficultés à comprendre les énoncés. Ils les lisent comme ils lisent d’autres textes et n’en retiennent qu’un sens très vague ou un détail, mais non l’essentiel.
  • des difficultés dans la numération. Ils inversent les chiffres par exemple.
  • ou bien ils inversent le sens des procédures dans les opérations (confusions entre haut-bas, + et -).
  • confondant tout ils retiennent mal les tables de multiplication.
  • Ils ont aussi des problèmes avec les virgules et tout ce qui suppose une bonne maîtrise de l’espace.
  • d’où forcément des difficultés en algèbre puisqu’ils confondent les symboles, mélangent terme et facteur, le tout et l’unité.
  • idem en géométrie. Pour voir dans l’espace, il faut pouvoir s’y représenter avant de pouvoir se le représenter de façon stable, même si les repères varient.

Bref tendance à tout compliquer, d’où les déraillements au cours des démonstrations, accompagnés inévitablement de troubles de l’attention et de la concentration.


En introduisant les bases de la verticalité, de l’unité psychomotrice, de la représentation de soi dans son univers, de la spatialité du corps dans cet univers, des relations spatio-temporelles entre soi, autrui et l’univers, on a compris que OUROS, utilisée dès 4 ans réalisait une oeuvre préventive, et, qu’en reprenant ces bases insuffisamment acquises, elle pouvait, également remanier et donc rééduquer ce genre d’enfants. 

 

OUROS et les troubles de l’écriture (dysgraphiques)

Deux catégories d’enfants sont ici concernées :

  • ceux présentant un trouble moteur dominant d’où la maladresse des troubles du tonus et une mauvaise structuration temporo-spatiale,
  • ceux présentant un trouble de la personnalité d’où une expression gestuelle perturbée.

 

Selon les cas, seront privilégiés : les exercices rythmiques, ou ceux visant la coordination et l’équilibre, ou encore l’organisation de l’image corporelle, de relâchement musculaire etc. Le travail sur coussin de sable améliore la précision et la vitesse.
D’emblée les gestes larges, réalisés dans l’espace, sans résistance, puis sur la table, le mur, le tableau... libèrent déjà des tensions sous-jacentes accumulées. Le travail sur coussin de sable, ajoutant, on l’a dit, vitesse et précision, et les exercices de relaxation, la détente musculaire indispensable, on voit l’écriture s’améliorer et manifester, la souplesse dans le tracé, les liaisons... Progression et organisation dans l’écriture apparaissent.

 

Sur le plan psychologique, le rééducateur conduit progressivement l’enfant vers une autonomie du comportement par une mise en confiance de ses relations avec l’adulte.
Bien entendu OUROS n’est pas une panacée. Méthode ludique jamais refusée, elle peut jouer un rôle starter pour des enfants bloqués, ou/et particulièrement inhibés, et constituer une véritable psychothérapie psychomotrice.
Lire dans chaque livre sur OUROS (4 et 5) le chapitre consacré à cet aspect, surtout le deuxième concernant les psychologues cliniciens et thérapeutes.
Il y est précisé que la pratique de OUROS n’est, ni la reviviscence, ni l’explicitation des échecs antérieurs. Mais, ce peut être, pratiqué par un thérapeute conscient de soi, de ses limites et de celles de la méthode, de son rôle, non séducteur mais accompagnateur de processus réparateurs, l’occasion de l’avènement d’un mode nouveau d’être-aumonde.
En finir avec son dysfonctionnement ancien habituel et vouloir se situer dans un nouvel espace-temps fait d’une rencontre créative avec autrui et d’un nouveau regard sur le réel, désencombré des scories inhibantes et angoissantes du passé.
Remaniement progressif du vécu individuel, perte d’attitudes anciennes inlassablement répétées jusqu’alors car sous le joug du conditionnement et enfin conquête active d’une autonomie créative.


Pour cet aspect rééducatif ajoutons le découpage séquentiel d’une séance :

10 minutes sur les exercices de rythme, 15 à 20 mn pour l’apprentissage d’un graphique ou de son approfondissement, 10 mn sur les coussins de sable, 3 mn pour la gymnastique des yeux et enfin 5 mn pour la détentedécontraction-relaxation avec exercices ad hoc.
Cette durée étant supérieure aux préconisations officielles de séances de 30 minutes, soit on choisit de réaliser exercices de rythme + début d’un graphique + relaxation ; soit on remplace le graphique par les exercices au coussin de sable.

 

Pour en savoir plus

 

Pour les personnes intéressées par l’utilisation de la méthode mais jugeant insuffisante la seule lecture de ce site, l’association OUROS offre sa disponibilité soit téléphonique, soit sous forme de mails. Des rencontres d’une journée peuvent être également organisées sur demande.

 

Pour nous contacter, cliquez ici.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© OUROS - Le Bon Départ